Langevine

Frédéric et Laura Poupard, de l’EARL Langevine, cultivent des fruits et des légumes bio à Longué-Jumelles dans le 49. Depuis 1998, asperges blanches et vertes poussent dans leurs champs et plus récemment, des fraises, patates douces, tomates et endives.

Initialement ingénieur agricole, Frédéric a repris il y a quelques années les terres de Philippe Poupard, son père, ancien éleveur bovin. Avant lui, son père et son grand-père cultivaient déjà des asperges. De 2 hectares, l’exploitation est passée à 70 hectares, et depuis 2009, tout est en bio. Frédéric Poupard met en oeuvre des traitements alternatifs : des produits minéraux ou du jus d’ail, par exemple, pour lutter contre les insectes.

La spécialité de Langevine, les asperges
L’asperge est une plante vivace, c’est-à-dire qu’elle repousse chaque année. Les griffes (l’ensemble des racines) sont plantées à la fin de l’hiver. Il faut cependant attendre trois ans avant de pouvoir récolter les premières asperges. A la première récolte, les asperges seront plutôt fines, elles atteindront leur âge d’or les quatrième, cinquième et sixième années, puis redeviendront un peu moins épaisses. Dans une culture intensive, le plant d’asperge dure environ 10 ans, contre une quinzaine d’années dans une culture extensive, comme celle de l’EARL Langevine.

Asperges vertes ou blanches ?
L’EARL Langevine cultive des asperges vertes et des blanches. Si elles se distinguent par leur taille, leur saveur et leur couleur, ces asperges sont pourtant issues de la même variété. La différence est simple. Si on laisse sortir le bourgeon de l’asperge du sol, il est exposé à la lumière et devient vert du fait de la photosynthèse de chlorophylle. Mais si on laisse l’asperge en terre, sans aucun contact avec la lumière, elle reste blanche.

Des asperges, mais pas que !
Aux côtés des asperges, ces maraîchers passionnés cultivent des patates douces, des fraises et des tomates. Cultivées sous serre et toujours de manière biologique, les fraises de variétés Darselect et Candice, les tomates Ananas, Cœur de bœuf, Rose de Berne, Ever Green et Noire de Crimée se plaisent au grand air de la région angevine. Et depuis peu, des endives ont pris place dans les champs de l’exploitation.

A Langevine, aucun produit n’est jeté. Les asperges abîmées sont valorisées en velouté et les tomates transformées en sauce !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

libero. ipsum eget ut Praesent Lorem Curabitur velit,