Moulin du Don, Marsac-sur-Don (44)

C’est à Marsac-sur-Don, à 45 km de Nantes, que Stéphane Lavigne est installé depuis 1993 dans une exploitation agricole qui produit des œufs et de la farine BIO.

Lorsqu’il s’installe, Stéphane Lavigne a un double objectif : proposer des produits sains et accessibles à tous, tout en préservant les sols, et la biodiversité de la faune et de la flore. Dans cette ferme cohabitent harmonieusement la production d’œufs bio (sous la marque « Ferme de Moquesouris ») et la production de farines bio (sous la marque « Moulin du Don »).

Des oeufs riches en oméga
A ses débuts, Stéphane Lavigne a démarré avec 300 poules. Il en a aujourd’hui 15 000 réparties sur 40 ha. Une partie des oeufs bio sont produits sous l’appellation Bleu Blanc Cœur. Cette démarche vise à améliorer la diversité et la qualité de l’alimentation des animaux, ce qui impacte directement la composition nutritionnelle de l’œuf, plus riche en oméga 3.

Une farine nutritive et de caractère
Le Moulin du Don ne produit que des farines biologiques issues des céréales qui sont produites sur les 40 hectares de la ferme ou dans les champs d’autres agriculteurs voisins avec lesquels un partenariat a été mis en place. Dans le cadre de la certification BIO reçue en 1993, des rotations rigoureuses ont été mises en place avec l’usage de couverts végétaux, le but étant de laisser reposer la terre et de lui permettre de régénérer son humus entre deux cultures.

La mouture sur meule de pierre confère du caractère à la farine : teintes plus ocrées, farine plus fine et une teneur en huile de germe de blé plus importante. Le broyage s’effectue par passages successifs dans deux meules de tailles différentes. Ce procédé d’extraction à la meule de pierre garantit la préservation du germe contenu dans le grain et l’huile extraite enrichie la farine en nutriments.

Et bien sûr,  aucun additif ou conservateur n’est utilisé. Le Moulin du Don vous propose différents types de farines idéales pour vos gâteaux : maïs, blé noir, petit épeautre, grand épeautre, seigle et froment.

L’agroforesterie, de nombreux avantages
Stéphane Lavigne a commencé à planter des haies en 2004 puis s’est engagé dans l’agroforesterie sur 3 ha en 2008. Aujourd’hui, sur ses 40 ha, 14 sont en agroforesterie (pour la plupart au sein des parcours pour les poules). “Au niveau agronomique, l’agroforesterie présente beaucoup d’avantages, explique Stéphane Lavigne. Les arbres maintiennent la fertilité des sols, réduisent les risques d’érosion et, grâce à leur enracinement profond, garantissent un meilleur approvisionnement en eau et en nutriment aux cultures. Ils offrent aussi un abri et une nourriture supplémentaire aux poules ainsi qu’un refuge de plus à la faune sauvage”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

id et, dapibus fringilla luctus leo. eget Nullam in venenatis odio