Atelier de l’Argoat (35)

L’Atelier de l’Argoat, située à Plélan-le-Grand (35) est une charcuterie spécialisée dans la fabrication d’andouilles et d’andouillettes bretonnes.

L’histoire d’une entreprise familiale

L’histoire de l’Atelier de l’Argoat commence dans les années 70 avec un charcutier du nom de René Aubrée. Sa passion pour l’Andouille de Guéméné l’a amené à développer sa propre fabrique. Bien des années plus tard, l’entreprise fut reprise par son fils, puis par Joël Tingaud en Août 2004. La motivation de Joël tenait en deux mots : « équipe » et « savoir-faire ». Le but de Joël était de créer une équipe dont les caractéristiques principales étaient la compétence, la professionnalisme et l’implication au quotidien. 

Nous sommes allés à la rencontre de Nicolas, voici une petite vidéo de nos échanges :

Spécialiste de l’andouille et l’andouillette 

L’Atelier de l’Argoat propose une “véritable charcuterie artisanale” essentiellement faite main dont la véritable andouille de Guéméné à l’ancienne qui représente 60% de leur offre. Ce produit emblématique de la région est né à Guémené sur Scorf dont le procédé de fabrication est ancestral.

L’ensemble de l’entreprise est animé par un esprit d’artisan, ils produisent chaque jour de l’andouille de Guéméné, ainsi que de l’andouille à la ficelle et andouillette, de la gridouille, de la guémenoise, et de l’apéridouille. 

Une fabrication artisanale pour des produits authentiques

La fabrication de l’andouille de Guémené est attachée à une zone géographique précise. Il faut soit se trouver dans le département où se trouve Guémené sur Scorf (Morbihan) soit se trouver dans une commune limitrophe au département du Morbihan.

L’Atelier de l’Argoat fabrique des andouilles dans la respect de la Tradition à l’Ancienne, c’est à dire sans aucun additif ou conservateur autre que le sel et elles sont fumées de façon traditionnelle avec des copeaux de hêtres non traités.

Pour l’Atelier il est important d’avoir un procédé de fabrication à la main ancestral, qui ne permet pas l’utilisation de machines aussi sophistiquées puissent-elles être, ils ont choisi de ne pas « profiter » des améliorations que pourraient apporter le progrès par exemple en utilisant du caramel pour colorer leurs andouilles, ou en ajoutant de la fumée liquide ou de l’arôme fumée pour limiter voire éviter le fumage traditionnel.

Depuis fin 2007, ils fond partie l’Association « Produit en Bretagne. »

En Juin 2015 que l’entreprise a été labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) pour distinguer son savoir-faire artisanal et industriel d’excellence. 

Retrouvez sur Vite mon Marché, la gamme d’andouille et d’andouillette de L’Atelier de l’Argoat.