ChampiBio Saumurois

Crédit photo : Ouest France

ChampiBIo Saumurois et une champignonnière installée à Bellevigne-les-Chateaux (49400) qui produit des champignons blonds de Paris 

Son histoire : 

Après des décennies de concentration industrielle, la culture du champignon est relancée avec un mode de culture à échelle humaine grâce à des passionnés comme Bruno Andorin qui s’est lancé dans l’aventure du champignon !

Jusqu’en août dernier, il était directeur adjoint à la Cave des vignerons de Saumur. Bruno avait envie de changer de vie et avait déjà une bonne connaissance du monde du champignon puisqu’il avait par le passé occupé un poste pendant 13 ans au sein de France Champignon (interprofession). Après avoir fait une étude de marché, il décide de se lancer dans la culture de champignons bio. 

La culture en bio est délicate : 

 C’est près de l’ancienne plateforme de compostage de France Champignon qu’il s’est installé. Bruno Andorin a fait le choix de ne pas s’installer en cave. « La société Bio 3G a repris le site mais n’avait pas besoin de tout l’espace. Alors je me suis installé dans l’ancien garage sur 2 000 m². C’est là que j’ai construit mes salles de pousse et de culture. Il m’a fallu quatre mois pour tout désinfecter et tout installer. » *Cf Ouest France 

Le 10 décembre, les prémices de sa culture sont sortis de terre. Il offre sa première récolte qui comporte quelques imperfections, aux Restos du coeur !

Après cette passade, il a décidé de vendre exclusivement sa production en choisissant des magasins BIO et des grossistes à Rungis. 

1,5 tonne de champignons par semaine :

Chaque semaine, sa champignonnière produit tout de même 1,5 tonne de champignons. Il est ainsi en avance sur sa production à 1 tonne par semaine qu’il s’était fixé. Cela reste une petite production et il souhaite rester à taille humaine, ce qui permet aux champignons de se développer correctement. Il souhaite faire de la qualité et non de la quantité, en choisissant une espèce de champignons blond pour favoriser le goût du vrai champignon, car c’est une variété plus goûteuse et qui ne perd que très peu d’eau lors de sa cuisson. Ses champignons poussent dans des compartiments “à ciel ouvert” dans une pièce sombre avec peu d’éclairage artificiel, pour conserver le vrai goût du champignon, en respectant une température situé entre 12° et 18°C. 

Retrouvez les champignons de Bruno Andorin de ChampiBio sur notre site.