Moulin de Roudun

Le moulin de Roudun se situe à Poligné (35) le long de la rivière de ” Le Semnon” : c’ est un moulin à eau artisanal qui transforme du blé tendre en farine de blé tendre (froment) de tous types ainsi que des préparations boulangères (campagne, pain nordique…). Aujourd’hui le moulin du Roudun produit de la farine à partir de céréales issues de l’agriculture biologique et conventionnelle. 

Leur Histoire : 

Le moulin a été exploité et développé en tant que « Minoterie Souffleux » par la famille éponyme de 1760 à 2020.

Depuis les années 60, la meunerie artisanale française est en perdition. En effet il y avait 3529 moulins en france en 1964 et on en comptait plus que 359 en 2018 : soit presque une division par 10 en seulement 54 ans. C’est dans ce contexte que Lionel Louasil ayant à coeur de pérenniser et développer le patrimoine artisanal a repris le 1er mai 2020 le moulin de Roudun.

Lionel et son équipe déroulent un plan d’investissement sur 3 ans pour atteindre la neutralité carbone sur le moulin en lui même. De plus, ils optimisent la production hydro-mécanique de la turbine installée en 1927 afin de fournir une partie de l’électricité nécessaire au moulin. Aujourd’hui, la turbine produit 25% de leur consommation d’énergie.

Ils conservent et entretiennent au mieux leur matériel et fait des modifications dans un esprit de durabilité. Ils anticipent les défaillances techniques pour être le moins possible dépendants de l’extérieur, dans le but de maintenir l’approvisionnement en farine de nos clients et également de notre territoire

COMMENT FONCTIONNE UN MOULIN À EAU ? 

Il existe deux sortes de moulins : les moulins à eau, et les moulins à vent. Le moulin à eau est une machine traditionnelle, inventée dès l’Antiquité, qui utilise l’énergie hydraulique, c’est-à-dire l’énergie des cours d’eau, pour moudre le grain, mais aussi pour toutes sortes d’applications artisanales comme des forges, des scieries et des papeteries, grâce à un engrenage engendré par la pression de l’eau. Quand au moulin à vent, c’est une installation destinée à produire de l’énergie mécanique à partir du vent. Devenu obsolète avec la généralisation de l’électricité, il est l’ancêtre de l’éolienne.

Concernant le moulin à eau, une roue à pale est placé près de l’eau, celle-ci tourne avec le courant de la rivière, ce qui entraîne un engrenage qui permet de faire tourner la meule pour moudre les grains. 

Leurs engagements : 

Leur but est de s’approvisionner en blés français cultivés de plus en plus près du moulin, et maintenir leur savoir-faire et le patrimoine. 

De plus ils souhaitent limiter leur impact en étant le plus respectueux de l’environnement, en optimisant l’exploitation de la force hydraulique qui arrive naturellement du Semnon et acheter le rest de l’électricité chez Enercoop en électricité verte et locale. Ils s’engagent également à moudre pour les agriculteurs pour qu’ils valorisent leur travail afin de favoriser l’agriculture locale et paysanne. 

Leurs produits : 

Le moulin de Roudun dispose de nombreuses farines comme :

  • La farine T65 Boulangère : La farine star de l’après guerre qui fournit, depuis du pain « blanc » ,signe de richesse à l’époque. Cette farine devenue la norme de la boulangerie jusqu’à 1993 et l’apparition de la Tradition Française qui s’est généralisée dans les années 2000.
  • La farine de tradition française : La confection de pain de tradition est encadrée par un décret pain n°93-1074 de 1993 qui limite les ingrédients autorisés à une liste restreinte. Une vraie mise en valeur de la boulangerie traditionnelle française. Elle demande plus de temps pour faire le pain et il est caractérisé par sa mie crème.
  • Farines de base : T45,T55,T65.T80,T110,T150
  • Mais aussi des mélanges (graines, pain d’épice …)

Découvrez les produits du producteur